Skip to content

Le Loup de Wall Street

4 mars 2014

Image

Note : 14/20

Présentation :

Biopic de Jordan Belfort, courtier escroc dénué d’empathie à l’ascension fulgurante mais qui finit par sombrer, perdu par son avidité et toutes sortes d’addiction.

Commentaire :

Le très bon moment passé devant ce film en fait nécessairement, à mon sens, un bon film. Néanmoins, il y a trop de petits défauts pour en faire un grand film. C’est dommage parce que les atouts ne manquent pas.

Le premier de ces atouts, c’est l’impression que les acteurs vivent leur personnage au-delà de l’accoutumée. Comme si les réalisateurs leur avaient laissé une part d’improvisation et d’appréciation personnelle. Les personnages sont si fantasques qu’il est heureux d’avoir un tel sentiment. Leonardo Di Caprio, que je n’apprécie pas particulièrement, est fantastique ; il arrive à parfaitement incarner la folie de son personnage que ce soit avec les discours flamboyants devant ses employés ou avec son incroyable détachement pour ce qui relève de sa vie sentimentale.
La deuxième force de ce film, c’est sa capacité à faire rire très régulièrement sans dénaturer un film qui ne se veut pas une simple comédie. Le rire est parfois subtilement induit, sans que l’on s’y attende et que ce soit l’objet de la scène en question. Le rire est parfois libre, parfois gêné. Un équilibre pourtant très complexe à trouver.

Le grand piège de ce genre de biopic, c’est le manichéisme ; faire de Jordan Belfort, le pire des pourris sans scrupule ou en faire une simple victime d’un système. Le film réussit cette prouesse de nous laisser naviguer dans une indéfinissable frontière entre les deux. Sans être totalement conscient qu’il dérive, le personnage de Jordan Belfort reste un vrai connard. On ressent pour lui une empathie heurtée. Il nous fascine parfois sans jamais nous emporter. Avoir réussi à laisser ce personnage dans cette zone grise durant trois heures est exceptionnel.

Enfin, ce film offre certaines scènes venues de nulle part mais absolument fantastiques, à l’instar de ce déjeuner avec Matthew McConaughey au début ou celle où le héros et son bras droit s’essaient à une vieille drogue désormais prohibée…

Malheureusement, le film souffre de quelques défauts handicapants. En premier lieu, il est trop long. Plusieurs scènes n’apportent pas grand chose ou auraient mérité d’être rabotées. Le film perd en intensité et en consistance avec pour conséquences que le spectateur décroche ponctuellement.

De surcroît, certaines scènes sont parfois trop caricaturales pour garder le spectateur dans l’esprit du biopic. Je pense notamment à celle sur le yacht lorsque les deux agents du FBI viennent à sa rencontre. Les attitudes sont trop théâtralisées alors même que le dialogue est parfois trop cliché.

Enfin, sans ce que cela ne soit un vrai reproche, on peut regretter le fait que certains personnages autour n’aient pas été davantage creusés. Mais c’est probablement une façon de démontrer avec quelle superficialité et quelle distance Jordan Belfort considérait son entourage.

Un bon film qui doit être vu mais qui ne restera pas aussi inoubliable que certaines critiques de l’instant ont pu le suggérer.

Durée : 2h59

Date de sortie : 25 décembre 2013

Réalisé par Martin Scorsese

Avec Leonardo DiCaprio, Jonah Hill, Margot Robbie, Matthew McConaughey, Kyle Chandler, Rob Reiner, Jon Bernthal, Jon Favreau, Jean Dujardin, Joanna Lumley, Shea Whigham

Publicités

From → Cinéma

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :