Skip to content

Don Jon

6 janvier 2014

Image

Note : 2/20

 

Présentation :

Quelques mois de la vie d’un jeune adulte séducteur mais ringard et sans ambition, prisonnier de sa routine et de sa sexualité.

 

Commentaire :

Deuxième film visionné en 2014 et déjà l’assurance qu’il fera partie du Top 3 des plus gros navets de l’année. Si ce n’est le plaisir de retrouver Tony Danza (de Who’s The Boss), malgré un sacré coup de vieux, il n’y a strictement rien à garder de cette heure et demie qui n’en finit pas. Après coup, difficile de comprendre comment la détermination à laisser sa chance au film jusqu’au bout a pris le pas sur les innombrables envies de quitter la salle en courant.

Difficile surtout de comprendre l’objectif de Joseph Gordon-Levitt pour son premier film. Artistiquement, c’est le néant avec un enchaînement de ficelles aussi usées que grossières. Dans l’interprétation, les acteurs sont absolument quelconques à surjouer sans subtilité la vulgarité et la ringardise dans le plus pur respect des clichés en la matière. Intellectuellement, cette heure et demie n’apporte strictement rien mais empile les clichés sur la sexualité ou la sentimentalité, la psychologie des couples ou de la vie familiale, sur la beaufitude de l’Américain moyen (sport, sexe, drague, nourriture). Une pseudo critique de la religion à coups de caricatures ineptes et iniques finit par faire sombrer le film dans la nullité la plus crasse.

Pour un regard un minimum médisant, ce film ressemble à une cash-machine bâclée. Et sur ce point, c’est une réussite : tout petit budget et une première semaine lucrative au box-office avant que tous les inconditionnels des acteurs réputés annoncés à l’affiche n’aient le temps d’entendre combien le film est pitoyable. Toutes les recettes du teen-movie abusant sans vergogne des scènes ou allusions lubriques et exagérant les caricatures sur les bandes de potes et les soirées dansantes nous écœurent bien trop pour nous laisser espérer quoi que ce soit de bon dans ce film.

Rien à garder de ce torchon qui injurie autant le cinéma que les spectateurs.

 

Durée : 1h30

Date de sortie : 25 décembre 2013

 

Réalisé par Joseph Gordon-Levitt

 

Avec Joseph Gordon-Levitt, Scarlett Johansson, Julianne Moore, Tony Danza

   
Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :