Skip to content

Man of Steel

24 juin 2013

CaptureNote : 6/20

Présentation :

Une nouvelle version de la Genèse de Superman.

Commentaire :

S’attaquer à un mythe comme Superman, interprété et réinterprété sous toutes les coutures (films, séries, dessins animés), c’est prendre un risque. Le faire avec un casting aussi impressionnant (même les plus petits figurants sont des acteurs majeurs de séries monstrueuses comme Battlestar Galactica) et avec la participation des Christopher Nolan ou Hans Zimmer, c’est prendre ses responsabilités. Dès lors, les attentes sont immenses. Ce film, non seulement, déçoit les attentes, mais réussit la performance, de surcroît, d’être particulièrement mauvais.

La première partie du film est une longue…très longue…réécriture de la naissance de Superman, de sa construction personnelle. Certains passages sont de bonne facture avec des Russell Crowe ou Kevin Costner très convaincants mais sous-exploités. Le fil semble parfois décousu et certains passages sans valeur ajoutée s’éternisent. Cela devient totalement ridicule quand certaines scènes n’ont été créées que pour la version 3D du film, comme si on était au Futuroscope pour en prendre plein la vue sur la forme, au détriment du fond. Que le film prenne des libertés avec l’histoire de Kal-El n’est pas un problème tant que cela apporte quelque chose. En l’occurrence, on s’ennuie ferme et l’on ne s’enthousiasme pour rien tant les rebondissements sont convenus, grossiers et caricaturaux.

La seconde partie du film est encore pire. Sous prétexte d’envoyer un peu d’action, on tombe dans le grand-guignolesque. Manifestement, il s’est agi d’un concours de destruction du plus grand nombre de bâtiments de Metropolis en un maximum de morceaux pour que la version 3D soit spectaculaire. Sans aucune cohérence, ces scènes d’action ridicules sont ponctuées par des instants très américains de héros anonymes dans une emphase presque risible. Les scènes de combat sont une pâle caricature de Dragon Ball Z avec un concours de percussion le plus violent possible comme lors des combats entre Cell et Vegeta et des yeux qui crachent le laser comme SanGoku lance des Kamehamehas.

Alterner ces scènes qui confinent presque à la parodie avec des interventions pertinentes de certains grands acteurs offre un résultat désastreux et indigeste. Heureusement, le film est tellement ridicule que l’on en oublie l’importance de nos attentes en entrant dans la salle. La délivrance de la fin du film surpasse notre déception. C’est bien la seule qualité de ce gâchis intersidéral.

Durée : 2h20

Date de sortie : 19 juin 2013

Réalisé par Zack Snyder

Avec :

Tahmoh Penikett, Alessandro Juliani (aussi dans Battlestar Galactica),

Henry Cavill (aussi dans The Tudors),
Publicités

From → Cinéma

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :