Skip to content

A Dangerous Method

13 avril 2012

Note : 13/20

 

Présentation :

La naissance des divergences entre Sigmund Freud et Carl Gustav Jung sous le prisme de la rencontre avec une patiente atypique.

 

Commentaire :

Traiter d’un sujet aussi sérieux et potentiellement très complexe avec simplicité n’est guère évident. On court le double risque, d’une part, de perdre son public par un film trop intellectuel, peu abordable ou soporifique et, d’autre part, de tomber dans la simplification à outrance et le fait divers de série B. Ce double écueil est plutôt bien évité : les thèses des deux protagonistes sont plutôt clairement exposées tandis que la part accordée à la rivalité intellectuello-amoureuse ne justifie pas le film en lui-même mais s’avère être un  support opportun pour développer autre chose.

Le film réussit donc à nous saisir à la fois dans le récit et dans le débat d’idées. Il est servi, sur ce point, par d’excellents acteurs qui, sans être habité par les théories en question, les portent avec talent. L’habillage et l’environnement de cette querelle doctrinale s’articulent autour d’un personnage complexe que Keira Knightley réussit à animer par performance de grande qualité.

L’équilibre entre les ambiances de la période (la Suisse et l’Autriche du début du 20ème siècle) mais aussi du milieu psychiatrique particulier est très juste. Il imprime un rythme lent en apparence mais au service d’un récit très dense. Le temps passe vite et l’on se régale entre paysages viennois et musique autrichienne.

Pourtant, ce film me laisse une sensation partagée. Comme s’il n’avait pas exploité tout son potentiel. Sans tomber dans l’écueil du film trop intellectuel, il aurait été, à mon goût, possible de développer davantage l’évolution des théories des deux personnages et de présenter leur querelle sous un angle différent : on devine sans vraiment le ressentir que c’est la guerre des ego qui est à l’origine des divergences théoriques et des chamailleries amoureuses. Peut-être aurait-il été possible de donner davantage de relief à ces ressentiments forts qui ont indéniablement subjectivisé pensées et actes de Freud et Jung.

Néanmoins, le film mérite le détour, ne serait-ce que pour les performances remarquables des acteurs.

 

Durée : 1h39

Date de sortie : 21 décembre 2011

 

Réalisé par David Cronenberg

 

Avec Keira Knightley, Michael Fassbender, Viggo Mortensen, Vincent Cassel, Sarah Gadon

Publicités

From → Cinéma

One Comment

Trackbacks & Pingbacks

  1. Cosmopolis « Le coin des Sybarites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :