Skip to content

L’Etrange Histoire de Benjamin Button – Francis Scott Fitzgerald

5 décembre 2011

Note : 11/20

 

Présentation :

Le récit de la vie d’un enfant qui naît avec le physique et l’intellect d’un homme de 70 ans et rajeunit jusqu’à devenir un bébé inconscient de son environnement.

 

Commentaire :

Je n’ai pas vu le film tiré de cette nouvelle, aussi mon propos n’est-il nullement biaisé par une adaptation visuelle tierce.

Si l’idée de départ est plutôt originale, bien que loin d’être inédite, j’ai été fort déçu par son exploitation. Cette idée à très fort potentiel est, en l’espèce, très (trop?) simplement développée par Fitzgerald qui se contente d’un récit linéaire, sans relief ni réflexion d’envergure. On est davantage dans une comptine sur laquelle on glisse, certes agréablement, que dans la fable plus à même d’offrir les bases d’une réflexion. Chaque période de la vie du héros se résume aux quelques clichés sur âges et générations sans écarts, prises de risques ou analyses.

Alors que le sujet est propice à de nombreuses réflexions sociologiques, psychologiques, scientifiques, Fitzgerald s’en affranchit pour ne rien offrir d’autre que des faits simples qui se suivent. La psychologie des personnages, à commencer par le héros éponyme, est basique voire absente. Aucune tentative pour s’imaginer ce qu’un homme ressentirait vraiment dans cette situation ni les opportunités que cela pourrait offrir.

Soit. L’auteur a pris le parti de raconter la vie de son personnage sans se perdre dans des réflexions profondes ou des introspections fictives. Mais dans ce cas, il faut bien reconnaître que l’ouvrage est bien pauvre. Si c’est le seul récit qui motive cet ouvrage, on est en droit d’attendre davantage qu’un enchaînement de scènes basiques, minimalistes et convenues sur les événements majeurs d’une vie.

Toutefois, l’ouvrage se lit très bien. Le style est pur et efficace. Le récit est rythmé et prenant. On passe un agréable moment dans une atmosphère de confort. On peut seulement regretter que ne sont pas satisfaites les grandes attentes nées en chaque lecteur qui perçoit l’important potentiel d’un tel ouvrage.

 

Broché: 64 pages
Editeur : Gallimard
Collection : Folio 2

Publicités

From → Littérature

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :