Skip to content

Unforgettable

13 octobre 2011

Note : 10/20

Début : 2011

Nombre de saisons : 1 (en cours)

Durée : 42 min

 

Présentation :

Une inspectrice hyper-mnésique quitte sa ville de province pour New-York afin d’oublier son passé. Malgré elle, sa collaboration et ses talents seront requis dans différentes enquêtes menées par son ancien coéquipier.

 

Commentaire :

Encore une série policière qui repose sur un personnage doué d’un talent particulier. Ici, c’est l’hypermnésie poussée à l’extrême à mi-chemin entre Suits et The Mentalist. La série tourne autour de Poppy Montgomery récupérée de Without A Trace.

C’est un échec. On n’accroche pas. On s’ennuie ferme. S’il est quelque chose que l’on n’oublie pas, c’est de regarder notre montre durant chaque épisode.

Les enquêtes sont fades, convenues et mal présentées. Poppy Montgomery a pris un vilain coup de vieux, a changé de couleur de cheveux mais n’a toujours pas trouvé de talent.

Tous les clichés usants sont réunis à commencer par celui du policier hanté par le meurtre de sa sœur pendant l’enfance. Elle se souvient de tout, sauf de la tête du meurtrier qu’elle a pourtant vu de face. Et petit à petit, épisode par épisode, enquête par enquête, elle gagne une seconde de clarté dans ses flashbacks… 22 épisodes dans la première saison pour 22 secondes de flashback ?

On peut ajouter le cliché du triangle amoureux : l’ex-coéquipier est un ex-fiancé. Il s’est finalement engagé avec une autre femme amenée à travailler avec notre héroïne… Aucune originalité dans le concept, encore moins dans son traitement.

Le comble du ridicule est atteint lorsque la fille hyper-mnésique vient chaque jour tenir compagnie incognito à sa mère…qui elle ne se souvient de rien car touchée par la maladie d’Alzheimer. Psychédélique…

Rien à garder donc de cette série sans relief. Sans être mauvaise, elle est simplement médiocre.

Unforgettable, une série à oublier.

 

J’aime :

Michael Gaston

 

Je n’aime pas :

Les clichés.

M’ennuyer.

Les pseudos super-capacités totalement bricolées au service d’un scénario bidon étendu tant que possible.

 

Créée par Ed Redlich, John Bellucci

 

Avec :

Poppy Montgomery : Carrie Wells (aussi dans Without A Trace)

Michael Gaston : Mike Costello (aussi dans Rubicon, The Mentalist, 24, Damages et Jericho)

Kevin Rankin : Roe Saunders (aussi dans Bionic Woman)

Dylan WalshDaya Vaidaya

 

Générique :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :