Skip to content

L’Auberge Rouge – Honoré de Balzac

12 octobre 2011

Note : 12/20

 

Présentation :

Un récit dans un récit du meurtre d’un riche commerçant allemand dans une auberge au bord du Rhin au début du 19ème siècle.

 

Commentaire :

A titre liminaire, il me semble de bon ton de préciser que cette nouvelle est sans rapport avec le fait divers populaire homonyme : journalistes du Parisien s’abstenir.

Dans cette nouvelle, l’interaction entre les deux récits sujets à une mise en abîme confère une certaine duplicité au narrateur qui devient à la fois conteur et acteur.

A mi-chemin entre le récit policier et la réflexion philosophie, Balzac livre ici un ouvrage étrange où de nombreux points sont abordés et problématisés sans jamais vraiment trouver de réponse. L’inconvénient de ces questions laissées pendantes, c’est qu’il nous arrive de perdre le fil : la nouvelle va parfois trop vite, avale les transitions et rebondit subrepticement d’un récit à l’autre.

Heureusement, le style de Balzac s’adapte et prend une tournure différente selon le récit concerné. A la plume, donc, nous sont livrés les indices que les vocables ignorent. C’est un jeu stimulant mais rapidement usant : efficace dans cette nouvelle brève et dynamique.

La nouvelle se dévore, le style est curieux mais intéressant, la chute est un peu « folle »… A lire !!

 

Poche: 66 pages
Editeur : Editions Gallimard
Collection : Folio

Publicités

From → Littérature

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :