Skip to content

Revenge – Episodes Pilote, 1×02 et 1×03

4 octobre 2011

Note : 11/20

Début : 2011

Nombre de saisons : 1 (en cours)

Durée : 42 min

 

Présentation :

Emily rachète la maison de son enfance dans les Hamptons afin de se venger du voisinage, coupable d’avoir fait condamner son père innocent.

 

Commentaire :

Encore une histoire de vengeance dans une série. Celle-ci va cependant un peu plus loin, dès lors qu’elle en fait sa seule trame et qu’elle s’intitule Revenge. Aussi, pouvait-on légitimement s’attendre à une histoire digne d’Alexandre Dumas et du Comte de Monte-Cristo : un plan longuement préparé avec machiavélisme, ingéniosité et cruauté.

Il n’en est rien et c’est la grande déception de ce début de saison. Dans chaque épisode, l’héroïne élimine un de ceux qui ont fait condamner injustement son père. C’est simple, trop simple. Cette série tombe dans la facilité à croire que les scenarii des épisodes sont une compilation des clichés en la matière : dénoncer une liaison pour faire tomber une femme vivant de l’argent de son mari (deux fois en trois épisodes…chapeau), indiquer un mauvais placement pour faire tomber un directeur de fonds d’investissement… Aucune imagination dans les concepts, aucune créativité dans leur mise en œuvre.  On est loin des calculs de Prison Break, des subtilités de Burn Notice ou de la cruauté de Kill Bill.

Les clichés s’enchaînent aussi entre les méchants riches, souvent rentiers, et les gentils pauvres qui travaillent dur pour maintenir un bar à flot mais qui sont poursuivis par les vilains créanciers.

L’actrice principale manque sérieusement de charisme : ni le flegme d’une froide manipulatrice, ni le dynamisme d’un démon déchaîné.

Les décors blancs, lisses et fastueux des Hamptons sont rapidement lassants voire écœurants.

Un début de série sans envergure et qui tombe dans la facilité. L’espoir de la voir décoller est très mince.

 

J’aime :

Le concept de vengeance sur le long terme.

 

Je n’aime pas :

Le manque de cruauté, de calcul ou de subtilité dans l’élaboration et la mise en œuvre du plan.

Les clichés.

La médiocrité des acteurs et des décors.

 

Créée par Mike Kelley

 

Avec :

Connor Paolo: Declan Porter (aussi dans Gossip Girl)

Emily VanCamp, Ashley Madekwe, Gabriel MannChrista B. Allen, Madeleine Stowe, Henry Czerny, Joshua Bowman, Nick Wechsler (III)

 

Générique :

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :