Skip to content

Without A Trace

22 septembre 2011

Note : 13/20

Début : 2002

Nombre de saisons : 7

Durée : 42 min

 

Présentation :

Les enquêtes d’une équipe du FBI pour rechercher dans l’urgence des personnes disparues.

 

Commentaire :

Fondée sur un concept chronométrique novateur (d’un esprit différent de celui de 24), cette série a rencontré un fort succès à ses débuts. Dès qu’une personne est annoncée disparue, on suit heure par heure les avancées de l’enquête des agents du FBI : sur le terrain, sur internet, auprès des suspects, témoins, amis, familles… On accroche vite.

Les acteurs sont plutôt bons pour une série. Ils ont chacun des particularités qui correspondent parfaitement à leurs personnages. C’est l’alchimie entre ces caractères différents qui fait la force de l’équipe. Aucun personnage n’est manichéen : au risque même d’aller dans l’excès presque caricatural (divorce, enfant non désiré, violences conjugales), tous voient leurs soucis personnels interférer sur leur vie professionnelle, sur leurs comportements et leurs jugements. Qui plus est dans le cadre d’enquêtes entraînant implication émotionnelle et disponibilité chronophage.

Peu à peu, les auteurs développent une trame de fond liée à la vie privée des uns et des autres et aux relations naissantes entre eux. Destinés à nous attacher aux personnages et à éviter l’usure d’épisodes s’enchaînant toujours sur le même schéma, ces développements ne m’ont convaincu que partiellement. Au fur et à mesure des saisons, je n’ai regardé les épisodes qu’occasionnellement toujours avec plaisir et sans subir les lourdeurs d’un schéma redondant.

On peut enfin regretter l’éternel cliché de l’équipe non-discriminatoire : jeunes et vieux, blancs, noirs et hispaniques, hommes et femmes, mariés et célibataires… Trop caricatural pour être crédible.

Néanmoins une série de qualité qui a su innover et rester fidèle à ses fondamentaux.

 

J’aime :

Le concept.

Les acteurs.

Les enquêtes.

 

Je n’aime pas :

Les clichés et caricatures.

L’omniprésence de drapeaux américains

 

Créée par Hank Steinberg

 

Avec :

Enrique Murciano : Danny Taylor (aussi dans NCIS)

Eric Close : Martin Fitzgerald (aussi dans Chaos)

Linda Hunt : Clare Bryson (aussi dans NCIS: Los Angeles)

Poppy Montgomery : Samantha Spade (aussi dans Unforgettable)

Anthony LaPaglia, Marianne Jean-BaptisteRoselyn Sanchez

 

Générique :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :