Skip to content

V (2009)

22 septembre 2011

Note : 8/20

Début : 2009

Nombre de saisons : 2

Durée : 42 min

 

Présentation :

Des extraterrestres d’apparence humanoïde et aux savoirs très avancés arrivent sur Terre. Alors qu’ils affirment venir en paix, ils cachent de plus sombres desseins. Les Gouvernements et la majorité de la population sont conquis…mais certains, plus sceptiques, fondent La Résistance.

 

Commentaire :

Cette série est la reprise du chef d’œuvre V : The Series de 1983.

Il est toujours très difficile de reprendre d’anciens succès pour leur offrir une nouvelle jeunesse. Il existe deux options : soit simplement moderniser la version d’origine, soit s’en inspirer pour développer une création nouvelle. Voici l’exemple d’un échec complet à mi-chemin entre les deux solutions.

Je dois préciser que mon commentaire ne se fonde que sur la première moitié de la première saison. N’ayant absolument rien trouvé qui mérite d’insister davantage (et pourtant j’accorde souvent longtemps leur chance aux séries), j’ai décroché rapidement. Toutefois, l’unanimité des critiques et le désastre des audiences semblent indiquer que la série n’a jamais su évoluer tout au long de ses deux saisons.

En effet, tout sonne faux. Les personnages et le scénario sont directement tirés de la version originale mais rien n’est crédible. Les extraterrestres n’ont aucun charisme, leur dirigeante est caricaturale. Les membres de la Résistance sont un amas de clichés et de facilités (un agent du FBI pour l’accès aux données et la théorie de l’ennemi intérieur, un prêtre pour les remises en questions théologiques du niveau Café du Commerce des Bouches-du-Rhône, un grand noir costaud footballeur pour rendre hommage à François Blaquart) et les acteurs censés les incarner ne semblent pas plus convaincus que nous par la profondeur des personnages.

Certes les graphismes, les gadgets, les costumes sont bien plus modernes et travaillés que dans la version originale. Mais cela ne suffit pas.

La dimension mystique donnée aux extraterrestres est en désaccord complet avec la conception de la série originale où ils vivaient en communauté, un peu comme les Terriens, dans des vaisseaux dynamiques, adaptés et rationnels. Dans cette nouvelle version, les vaisseaux sont des énormes hangars aux éclairages aseptisés avec de longs couloirs vides : aucun élément permettant de concevoir leur quotidien au point de se demander ce qu’ils font de leur journée, s’ils ont des missions personnalisées, des besoins de se divertir, nourrir, dormir… Une catastrophe.

Surtout l’immense aberration réside dans l’utilisation du signe V, qui donne tout de même son nom à la série. Signature et signe de ralliement des résistants dans la série originale, il devient celui des Visiteurs extraterrestres dans la nouvelle version. Un non-sens total qui décrédibilise d’entrée la nouvelle production.

Un échec total qui n’a tenu que vingt-deux épisodes (répartis en deux saisons) et que je ne recommande vraiment pas.

 

J’aime :

Me souvenir de la série originale.

 

Je n’aime pas :

Le manque de respect par rapport à la série originale.

L’absence de cohérence.

L’absence de charisme des personnages et des acteurs.

Les clichés théologiques.

La vacuité des vaisseaux mères.

 

Créée par Scott Peters

 

Avec :

Elizabeth Mitchell : Erica Evans (aussi dans Lost)

Laura Vandervoort : Lisa (aussi dans Smallville)

Scott Wolf : Chad Decker (aussi dans NCIS)

Morena Baccarin : Anna (aussi dans Stargate SG-1 et Homeland)

Morris Chestnut, Joel Gretsch, Logan Huffman, …

 

Générique :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :