Skip to content

Spin City

22 septembre 2011

Note : 13/20

Début : 1996

Nombre de saisons : 6

Durée : 22 min

 

Présentation :

La vie du bureau du maire de New-York, un gaffeur dont les adjoints, à commencer par Mike, doivent rattraper les frasques.

 

Commentaire :

Cette série est construite autour de Marty McFly (Mike Flaherty interprété par Michael J. Fox) qui doit maintenir en ordre une ville dont le Maire est un incapable. Les situations sont totalement loufoques : il s’agit uniquement de nous faire rire loin de tout souci de réalisme.

Si les gags du Maire sont très rapidement lourds et poussifs, la richesse de cette série réside dans les personnages qui travaillent pour le Maire. Chacun a une personnalité poussée à l’extrême limite de la caricature (un noir homosexuel, un obsédé sexuel enrobé, un ringard paysan…). Tous les réunir dans une même équipe provoque un mélange détonnant et de nombreux fous rires. Il est fait souvent recours au comique de répétition qui peut en lasser certains mais qu’à titre personnel j’adore.

Petit à petit, la vie extra-professionnelle des protagonistes prend forme et les situations cocasses se diversifient. Au-delà du personnage de Mike Flaherty brillamment incarné, c’est cette capacité à creuser et faire évoluer des personnages pourtant saugrenus et extravagants qui a permis à la série de s’inscrire dans la durée. Aucune limite n’est fixée : les personnages, entre eux, peuvent se montrer extrêmement aimables ou provocateurs d’un épisode à l’autre…avec succès.

La fin de la quatrième saison marque pourtant un tournant : de plus en plus atteint par la maladie de Parkinson (il joue presque toute cette quatrième saison la main cachée dans la poche) Michael J. Fox, pourtant le pilier de la série, doit prendre congé. Il est remplacé par Charlie Sheen qui réussit la performance d’imposer ses propres qualités sans dénaturer l’esprit de la série tel qu’il était durant les quatre premières saisons. Son duo avec Heather Locklear est particulièrement comique et c’est avec quelques regrets que la série est arrêtée à la fin de la sixième saison.

Si cette série est particulièrement drôle, on peut regretter qu’elle n’ait pas fait évoluer son schéma « loufoque pour loufoque » dans lequel elle excelle pourtant, ce qui a provoqué une certaine lassitude des téléspectateurs.  Cependant, elle reste un savoureux cocktail à déguster à tout instant.

 

J’aime :

La très grande performance de Michael J. Fox.

La bonne intégration des nouveaux personnages.

L’absence de limite dans le loufoque.

L’insubordination aux tabous.

 

Je n’aime pas :

Le départ de Michael J. Fox.

L’incapacité à faire évoluer ponctuellement le registre initial.

 

Créée par Gary David Goldberg, Bill Lawrence

 

Avec :

Heather Locklear : Caitlin Moore (aussi dans Melrose Place)

Charlie Sheen : Charlie Crawford (aussi dans Two And A Half Men)

Jennifer Esposito : Stacey Paterno (aussi dans Blue Bloods)

Michael J. Fox, Connie BrittonCarla Gugino, Richard KindAlan Ruck, Michael Boatman,Barry Bostwick

 

Générique :

Publicités
One Comment

Trackbacks & Pingbacks

  1. Melrose Place « Le coin des Sybarites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :