Skip to content

Rubicon

22 septembre 2011

Note : 13/20

Début : 2010

Nombre de saisons : 1

Durée : 42 min

 

Présentation :

Après la mort d’un de ses proches (ami et collègue), un analyste d’une agence américaine de renseignement en contre-espionnage va découvrir une importante conspiration dont les ramifications semblent sans limite.

 

Commentaire :

Cette série est un bijou, dans un style unique en son genre (on pourrait la rapprocher, dans l’esprit, d’Homeland, mais le rythme, l’atmosphère et les protagonistes diffèrent de façon assez importante). Malheureusement, elle n’a jamais franchi le cap de la deuxième saison et l’intrigue s’arrête donc au milieu. On peut à nouveau regretter que les Américains n’aient pas offert à cette série les audiences qu’elle méritait (à l’image de l’exceptionnelle série The Persuaders) : probablement trop intellectuelle (sans action, soirées alcoolisées ni bikinis).

Sans tomber dans les clichés usés à la corde et les piètres théories du complot, l’intrigue développée dans cette série est de bonne facture. Elle est crédible et bien menée.

Surtout, c’est l’atmosphère dans laquelle nous sommes plongés qui magnifie l’intrigue : ambiance paranoïaque, rythme lent mais très intense, bande originale idoine, éléments savamment distillés et complexité (apparente comme de fond) des personnages. Nous sommes captifs de cette atmosphère de soupçons permanents où chaque parole, chaque geste et chaque rencontre sont très lourdement pesés. On note tout de même aux deux tiers de la saison, une petite accélération du rythme de la série avec l’entrée en jeu de l’énigmatique voisine de Will Travers.

Un humour grinçant trouve même une place géniale à certains moments que ce soit dans des répliques, des situations ou des découvertes.

Les personnages ne sont ni lisses ni manichéens ; certes ils sont parfois un peu trop torturés, mais pour des personnes qui travaillent dans l’intelligence depuis plusieurs années, cela n’est pas dépourvu de sens. Ces personnages sont parfaitement incarnés par des acteurs sobres mais diablement efficaces ; un casting intelligent avec des acteurs méconnus mais talentueux.

Une série de très grande qualité mais à ne voir que si l’on est prêt à se retrouver planté au milieu de l’intrigue, sans espoir d’obtenir un jour la solution. Libre à chacun de se mettre dans la peau d’un scénariste…

 

J’aime :

L’atmosphère saisissante, paranoïaque, angoissante.

Les acteurs.

La qualité de l’intrigue.

 

Je n’aime pas :

La fin brutale.

 

Créée par Jason Horwitch

 

Avec :

James Badge Dale : Will Travers (aussi dans 24 et The Pacific)

Jessica Collins (II), Lauren Hodges, Dallas Roberts, Christopher Evan Welch, Arliss Howard, Miranda Richardson, Roger Robinson, Michael Cristofer

 

Générique :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :